[Interview] Kevin Sante, entraîneur d’Esneux, champion en P1 liégeoise !

En 4 ans, Kevin Sante (24 ans) a réussi à hisser en 3e Nationale une équipe de jeunes joueurs ayant débutés en P3.  Une « success story » impressionnante pour une des équipes qui a le plus impressionné en province de Liège ces dernières années.

Pour inaugurer une nouvelle catégorie de news, Kevin a accepté de se prêter au jeu de l’interview avec Volleynews.be

 


Bonjour Kevin et félicitations pour le titre ! Question à 2 balles : Alors heureux ?

Oui très heureux même si un peu déçu du déroulement de la saison dans son entièreté. Le groupe est fort mais n’arrive pas à imposer son jeu contre les équipes plus faibles. Ce qui laisse donc penser, après chaque match, que nous ne sommes pas si bons que ça. Et ce, même si nous avons battus, Grivegnée et Dison 3-0 pour les quatre matchs. Une autre déception vient du fait que le club fait tout pour les jeunes de l’équipe, à savoir ne placer aucun match pendant la période d’examens de janvier, ce qui veut déjà dire pas de match pendant quasiment 1 mois et demi (de fin décembre à début février) puis qu’ils partent au ski entre 2 matchs que nous avons (étonnement 😉 ) perdus…

 

Kevin Sante est passeur à Mortroux (N2) et entraîneur des jeunes d'Esneux
Kevin Sante est entraîneur des jeunes de Esneux mais également passeur à Mortroux (N2)

 

Trois  montées successives avec ton groupe de jeunes, sérieusement est-ce que tu t’y attendais ? La montée était déjà votre objectif en début de saison ?

Le travail de psychomot’ a été mené de main de maître par Maxime Burette (aujourd’hui à Remouchamps) puis Cédric Defechereux, l’ancien gestionnaire du club, m’a demandé de leur apprendre à jouer au volley. J’ai débarqué dans une équipe qui n’avait pris qu’un tie-break en P3M avant que je n’arrive, si je me souviens bien. L’année suivante, nous terminons à la 5e place. Cette année là, j’ai dû me battre pour leur faire comprendre que s’ils souhaitaient progresser et avancer ils devraient faire un choix entre leurs autres activités (scouts, danse en tutu, poney, …) et le volley. Ca a été difficile mais au fur et à mesure, ils ont accroché.

Au cours de ma deuxième saison avec eux, nous avons remporté le championnat P3 malgré un forfait et un championnat à 9 équipes. Là, il était clair qu’ils commencaient à devenir bons. Pour la troisième saison, j’avais programmé un stage de préparation au mois d’août, d’une semaine. Semaine au cours de laquelle nous avions 3 séances d’entraînement/jour. Ca nous a permis de prendre une sérieuse avance sur les autres équipes du championnat et nous battions les grosses cylindrées directement, au grand étonnement de tout le monde. On termine une nouvelle fois champion et nous allons en ½ finale de la coupe Marcel Bodart et nous tombons contre l’actuel 2e de la N2 – Aubel après avoir battu la N3 d’Embourg-Tilff en quarts de finale.

L’objectif était atteint mais nous ne nous sommes pas arrêtés là puisque nous avons carrément fait douter le futur vainqueur de la coupe en menant 2 sets à 0 et 22-20 dans le troisième set. Malheureusement pour nous, l’expérience des joueurs d’Aubel a fait la différence.

Et ensuite, cette saison, qui fut une saison très riche en rebondissements tant tout le monde pouvait battre tout le monde. Nous terminons le 1er tour avec 1 seule défaite, contre Marchin. Et le championnat avec 3 défaites : Marchin, Marchin et Mortroux. Nous savions que nous ne serions pas loin des premières places avant le championnat. Chaque année, nous nous fixons les objectifs ensemble et chaque joueur voulait remporter le championnat même les nouveaux fraîchement débarqués…

Esneux (P1H) 2012-2013
Esneux (P1H) 2012-2013

 

Ton groupe s’est montré très solide durant toute la saison, quels sont ses points forts et ses points faibles ?

Oui nous nous sommes montré solides, surtout, comme je l’ai déjà dit contre les grosses équipes où nous répondons très souvent présents. Le point faible est la motivation contre les plus faibles, ceci devrait être réglé l’année prochaine avec l’expérience grandissante du groupe et les recrues plus expérimentées. Bien que cela m’énerve au plus haut point de les voir jouer comme des fillettes contre certaines équipes (parce que je sais de quoi ils sont réellement capables), ça peut peut-être s’expliquer par leur manque d’expérience puisque ça ne fait quand même que 3-4 ans qu’ils jouent vraiment au volley et n’ont jamais le temps de s’adapter au niveau du championnat puisqu’ils montent chaque année..

Je suppose que pour arriver à de tels résultats, il faut beaucoup de travail, quelle a été ta méthode de travail ? A quel rythme vous entrainez-vous ?

Énormément de travail. Aussi bien eux que moi. Tous les matchs sont préparés au peigne fin. Rien n’est laissé au hasard. J’admets être un vrai bourreau et un sacré chiant. Je suis hyper perfectionniste et je m’en veux parfois après d’être si désagréable. Je suis donc partagé entre le fait d’être content de là où ils en sont arrivés et parfois de la manière où je sais que je suis trop impulsif. (J’espère qu’ils ne m’en veulent pas trop…). Heureusement parfois, que mon assistante-coach qui m’a rejoint cette année (Zoé Lacrosse), qui est aussi ma copine (il paraît) est là pour s’occuper, entre autres, de l’émotionnel…

Nous nous entraînons 2 fois par semaine + entraînement avant le match à domicile + séances individuelles (surtout pour les passeurs) avant les entraînements. L’année prochaine, à  leur demande, nous passerons à 3 entraînements/semaine.

 

Est-ce que le groupe restera le même la saison prochaine ? Y a-t-il des départs, des arrivées ?

Le groupe reste le même à peu de choses près, si ce n’est que nous allons peut-être perdre notre libéro qui n’est pas certain de pouvoir s’aligner à cause de son boulot. Et peut-être une arrivée supplémentaire, et un français faisant ses études à l’université avec un bon potentiel qui commencerait le volley avec nous.

 

Quel sera l’objectif de la saison prochaine en N3 ?

Pas d’objectif de classement. Nous allons juste chercher à les pousser à jouer un autre style de jeu et à leur faire prendre conscience sur et en dehors du terrain des responsabilités qui leur incombent.

 

Tu es un assez jeune entraîneur mais tu as déjà un bon palmarès, jusqu’où comptes tu aller comme entraîneur ? Quelles sont tes ambitions ? 

4 montées et 3 titres en 4 ans (NDLR : Kevin a également fait monter la P4 Dame d’Esneux en P3)… Je vais m’arrêter là je crois. Ça va faire baisser mes stats de continuer… 😉

Je ne sais pas où je peux m’arrêter, je ne sais pas si je pourrai garder indéfiniment cette envie de me donner pour ce sport. Puis, je devrais théoriquement rentrer sur le marché du travail l’année prochaine et rien ne me garantit de pouvoir continuer à m’investir autant. Sinon, mon ambition serait de ramener Esneux au-moins en N2 dans les 3 ans à venir.

 

La formation des jeunes est quelque chose de difficile,  on voit peu de jeunes wallons émerger pour arriver au plus haut niveau. A ton avis, pourquoi ?

Je crois que ça peut se résumer en deux mots : Mentalité et moyens. On se contente du peu qu’on sait faire et on ne cherche pas, seul, à essayer d’aller plus loin ou bien on est trop fainéant, on attend que ça arrive… Sans parler des moyens mis à dispositions des clubs et coachs pour vraiment atteindre un niveau d’excellence. Le volley est tellement peu médiatisé donc l’argent ne suit pas et si l’argent ne suit pas, rien ne sait se développer…

 

Que voudrais-tu voir changer dans le volley wallon pour voir plus de jeunes jouer à haut niveau ?

Que des clubs de plus haut niveau prennent les risques de perdre leurs matchs pour amener petit à petit des jeunes prometteurs au plus haut niveau. Je suis certain qu’il y en a qui valent la peine et qu’on ne fait rien avec…

 

Un message particulier à faire passer ? Cette interview sera publiée sur Volleynews.be qui aura bientôt des milliers de visiteurs, profites-en ! 🙂

Merci à Volleynews de tenter de changer les choses.

Merci à nos sponsors Mérychassis, Sobelvin, Capannina, Boucherie Walmag, Mutualité Neutre, l’Amirauté et Prosport.

Esneux (P1H) 2012-2013 est champion et accède à la Nationale 3 !
Esneux (P1H) 2012-2013

 

Merci de nous avoir consacré un peu de temps pour cette interview et bonne continuation

 


Page facebook : VB Esneux

 

Ce message est également disponible en : Néerlandais

Check Also

2e divisie – Volmar Ekeren pakt gouden punten tegen gehavend Mortsel

Volmar Ekeren deed afgelopen wekend een goede zaak door Mortsel met 3-1 terug te wijzen. …

Les Red Dragons après leur victoire écrasante et historique face à l'Italie lors du Championnat d'Europe 2017

Les Belgian Red Dragons, 4e du Championnat d’Europe, reçoivent un accueil indigne de leur performance à leur retour en Belgique!

Les Belgian Red Dragons ont réussi une performance incroyable en finissant 4e du Championnat d’Europe …

3 comments

Laisser un commentaire