mercredi , 22 septembre 2021
nlfr

À propos de Volleynews

Le regard jaloux

Depuis des années, les amateurs de volley-ball regardent avec envie l’attention que les joueurs de football et les cyclistes en particulier reçoivent dans les médias. L’offre (régionale) de volley-ball est en revanche quasi nulle. Après le corona et la forte augmentation des prix du papier, l’offre continue de diminuer. Logiquement, les clubs de jeu les plus élevés reçoivent le plus d’attention, mais même pour eux, l’espace est souvent limité. De nombreux autres clubs (à faible jeu) sont complètement laissés pour compte et n’obtiennent que rarement ou jamais l’attention.

Prendre l’initiative

Les plus de 60.000 membres de Volley Belgium et un nombre tout aussi important de sympathisants méritent mieux. C’est aussi le point de départ de Volleynews. Ne restez pas assis à prendre l’initiative, mais prenez l’initiative vous-même. Volleynews est heureux de reprendre l’attention décroissante pour le volley-ball des canaux médiatiques traditionnels. Nous recommencerons en octobre 2021. Bien que cela soit dans une formule différente, à savoir via l’accès au paiement.

Hein, accès au paiement ? Oui, et il y a plusieurs bonnes raisons à cela.

Pourquoi l’accès au paiement ?

  1. Le nombre de volontaires qui ont écrit des articles pour Volleynews dans le passé peut être compté d’une part. Nous leur en sommes encore reconnaissants. Mais le poids ne peut pas retomber sur les épaules de quelques personnes seulement. C’est insoutenable et c’est une menace à long terme. Il faut donc que ce soit différent, notamment avec une équipe de reporters professionnels qui sont payés pour les efforts qu’ils font. Ce n’est qu’ainsi qu’un flux constant de contenu peut être garanti et que l’accès payant peut être justifié.
  2. Il y a clairement un public pour un site d’information qui se concentre sur le volley-ball. Nous le savons d’après les chiffres du passé. Mais il y a aussi un public qui est prêt à payer pour cela. C’est ce qui ressort d’un sondage que nous avons mené en mai via Facebook. Pas moins de 48% des personnes interrogées étaient prêtes à payer « quelque chose », ne serait-ce que par sympathie pour l’initiative.
  3. Nous croyons que beaucoup de petits font un grand. Nous essayons de maintenir des prix d’abonnement abordables. Parce que lorsque tout le monde apporte une petite contribution financière, nous pouvons alors financer nos frais généraux, nous pouvons garder une équipe de reporters sur la route, puis nous pouvons travailler avec des photographes professionnels à l’avenir (cela arrive de temps en temps) et nous pouvons nous développer davantage pour augmenter encore le flux d’articles. Ainsi, à l’avenir, vous n’en aurez peut-être plus pour votre argent.

En bref, des revenus grâce à des abonnements abordables devraient garantir que la communauté du volley-ball en Belgique reçoive l’attention qu’elle mérite.

Choisissez dès aujourd’hui un abonnement annuel au prix de 2 bières ou 1 cava par mois et soutenez l’avenir de notre communauté.

Lancering voorzien vanaf 4 oktober.