[Interview exclusive] Kévin Klinkenberg

Kévin Klinkenberg est un de nos plus talentueux joueurs belges. Après de nombreuses années passées à Noliko Maaseik, il a récemment signé son transfert pour le VB Tours (FRA). Kévin est également membre de l’équipe nationale.

Volleynews a eu la chance de recueillir une petite interview afin de vous aider à mieux le connaître !

 

Kévin Klinkenberg avec l'équipe nationale face à l'Autriche
Kévin Klinkenberg avec l’équipe nationale face à l’Autriche

 

[list] [item icon= »tick » ]Nom : Klinkenberg[/item] [item icon= »tick »]Prénom : Kevin[/item] [item icon= »tick »]Taille : 1,98m[/item] [item icon= »tick »]Poste: ailier/réceptionneur[/item] [item icon= »tick »]Date de naissance : 04/10/1990[/item] [item icon= »tick »]Clubs : Envol Herve-Mortroux, Noliko Maaseik B, Noliko Maaseik & VB Tours[/item] [/list]
Kévin Klinkenberg
Kévin Klinkenberg

 

 

 Volleynews : Bonjour Kevin, nous allons essayer de retracer ton parcours en Volley-ball. Tu as donc commencé à jouer à 8 ans à l’Envol Herve-Mortroux où tu es passé par les montées successives de P3 à P1 et plusieurs titres de champions de Wallonie et de Belgique en jeunes ? Quels sont tes souvenirs de cette époque ?

K.K : J’ai d’excellents souvenirs de cette très belle période à Mortroux. J’ai encore beaucoup de contacts avec beaucoup de joueurs et dès que j’en ai l’occasion je vais les voir jouer ! C’est en grande partie grâce au club de l’Envol Herve-Mortroux que j’ai la chance d’être là où je suis !

Volleynews : Très tôt, vers 16 ans, tu as eu des contacts avec Noliko Maaseik, comment cela s’est t’il passé ?

K.K : En fait c’est à l’âge de 14 ans que j’ai effectué un stage sport à Maaseik. Et c’est là que Vital Heynen m’a repéré. Il m’a directement demandé si je voulais aller m’entraîner 1 fois par semaine avec l’équipe première …

Volleynews : La saison 2006-2007 tu signes ton transfert à Maaseik où tu joues avec le noyau B et t’entraînes avec le noyau A. A la même époque la VVB mettait sur pied son projet d’équipe jeune alignée en Nationale 1. Il t’a certainement été proposé de rejoindre les rangs de la VVB, pourquoi ne pas l’avoir fait ?

K.K :  C’est juste, je jouais avec l’équipe espoir et m’entraînais 3 fois par semaine avec l’équipe première. Je n’ai pas été à la VVB parce que les entraînement avec l’équipe première de Maaseik étaient pour moi très intéressants. Je voulais aussi continuer mes études à Visé. (NDLR: Pour aller à la VVB, K.K aurait du aller en sport-étude à Vilvoorde et la VVB serait devenu son club à temps plein).

Volleynews : Saison 2007-2008, tu as à peine 17ans et tu évolues avec le noyau A et deviens professionnel. Te souviens tu de ta première montée au jeu ?

K.K : Oui, mon premier match avec l’équipe première était contre PNV Waasland, à l’inauguration de la salle.

Volleynews : Tu as également eu la chance de  jouer très jeune en Champion’s League …

K.K : Oui, ma première montée était d’ailleurs à Budejovic en Tchéquie, nous avions gagné 1-3 et finissons 2e de notre groupe derrière le Dynamo Moscou.

Volleynews : Ton état d’esprit à ce moment ? Stressé ou pas ?

K.K : Un peu … 🙂

Volleynews : A seulement 23 ans tu as déjà un beau palmarès avec Maaseik et une belle carrière. Quelle victoire/trophée t’as le plus marqué ?

K.K : Les meilleurs moments sont le premier titre de Champion de Belgique et la 3e place en CEV Cup (2010). Le moins bon, la défaite face à Jastrzebski Wegiel au golden set, nous privant d’une place dans le Final 4 de la Champion’s League (2011).

Volleynews : Tu as côtoyé beaucoup de joueurs dans ta carrière, quel est celui qui t’as le plus marqué ? 

K.K : Nuno Pinheiro (passeur) m’a impressionné comme coéquipier, mais il y a ausi Osmany Juantorena (ailier-réceptionneur) lorsque nous avons joué contre eux

Volleynews : Cela tombe bien, au VB Tours tu retrouveras Nuno Pinheiro ..

K.K : Oui, ce sera de très bonnes retrouvailles avec Nuno Pinheiro !

Volleynews : Selon toi, pourquoi voit-on si peu de jeunes Wallons au plus haut niveau ? Qu’y a-t’il de différent en Flandres ?

K.K : En Flandres, les infrastructures et les moyens sont différents… Par exemple leur école de Volley tourne très bien et ils sortent de très bons joueurs chaque année. La Belgique fait d’ailleurs de très bons résultats en équipe de jeune. Mais il y a aussi beaucoup de talent en Wallonie, la seule chose qui manque est une très bonne structure et des moyens pour pouvoir les détecter et les former.

Volleynews : Quel a été l’élément déclencheur pour ta carrière ?

K.K : C’est simplement d’avoir eu la chance  d’aller m’entraîner à Maaseik très jeune, à 14 ans, et de pouvoir intégrer une structure très professionnelle.

Volleynews : Après autant d’années passées à Maaseik, tu faisais vraiment partie des anciens et ton départ est un peu une surprise. Tu y seras remplacé par un autre Wallon, François Lecat, qu’est-ce que tu aurais à lui dire ? Un conseil ?  (v. notre article précédent)

K.K : Profites de la chance que tu as et donnes toi à fond !

Volleynews : Comment se passe ton départ de Maaseik, en bon terme ? Certaines déclarations du président sont un peu rudes …  Tu n’aurais pas été poussé par la sortie ? (v. notre article précédent

K.K : Non, pas du tout. J’ai troujours de très bons contacts avec le club et le président.

Volleynews : Qu’est-ce qui t’as décidé à quitter Maaseik pour le VB Tours alors ?

K.K : J’avais envie de changer de club pour voir d’autres choses et jouer dans un autre championnat.

Volleynews : Quelles sont tes ambitions avec le « Tévébé » comme l’appellent ses supporters ? Et as-tu encore d’autres ambitions comme pouvoir jouer un jour en Italie ou en Pologne ?

K.K : Avant le VB Tours, j’ai des ambitions avec l’équipe nationale : Se qualifier pour le prochain tour de qualification du Championnat du Monde et se qualifier pour le Championnat d’Europe.

Ensuite avec le VB Tours on verra ça début de saison. Mais Tours est un club ambitieux … donc gagner la Coupe de France et le Championnat tout en faisant un bon résultat en Champion’s League !

Volleynews : Et tu y vas comme titulaire ?

K.K : Oui ! Titulaire !

VolleynewsEtre professionnel n’est pas quelque chose de facile. Il faut beaucoup s’entraîner et travailler, parfois tu n’en as pas marre du volley ? Où trouves tu ta motivation ?

K.K : Ma motivation est simple : j’ai la chance de pouvoir faire de ma passion mon métier.. Et j’ai la chance de rencontrer beaucoup de personnes intéressantes et d’aller partout dans le monde !

Volleynews :  Au fait, tu ne fais jamais de Beach-Volley ?

K.K : J’adore le beach-volley et on est entrain de faire 2  terrains à la maison. Mais avec l’équipe nationale ce n’est pas possible de participer au Championnat. Je suis un joueur assez technique et je vois bien le jeu donc je ne serais pas trop mauvais au beach 😉

Volleynews : (NDLR: Le tournoi de qualification n’avait pas commencé au moment de l’interview). Tu as la chance d’être également membre de l’équipe nationale. C’est un groupe talentueux, est-ce que l’ambiance y est bonne ?

K.K : Oui c’est un très bon groupe avec plein de talent. L’ambiance est super bonne et nous avons aussi un très bon coach. Il ne faut pas oublier également tout le staff qui nous entoure, c’est super important aussi !

Volleynews : La sélection nationale est très jeune, sauf à la passe où Frank Depestele et Tim Verschueren sont plus âgés. Comment se fait-il qu’il n’y a pas de passeur plus jeune capable d’intégrer le groupe ? (Matthias Valkiers ou Stijn d’Hulst par exemple). La différence de niveau avec les anciens est vraiment trop grande ?

K.K : Bonne question … Le coach a préféré prendre des passeurs d’expérience comme la préparation était assez courte.

 


 

Merci à Kévin Klinkenberg pour cette interview exclusive, nous espérons pouvoir vous en proposer d’autres dans le futur. N’hésitez pas à nous envoyer des suggestions ou des questions que vous voudriez poser à certains joueurs, nous les contacterons 🙂

Ce message est également disponible en : Néerlandais

Check Also

Liga A – Amigos Zoersel en trainer Dries Hoeyberghs uit elkaar

Amigos Zoersel besliste gisteren, vrijdag, om de samenwerking met trainer Dries Hoeyberghs stop te zetten. …

2e divisie – Volmar Ekeren pakt gouden punten tegen gehavend Mortsel

Volmar Ekeren deed afgelopen wekend een goede zaak door Mortsel met 3-1 terug te wijzen. …

Laisser un commentaire